hasta la vista 2021

 


Rassurez-vous, je n'aurai pas le cynisme de vous souhaiter une bonne année 2022. Une bonne chance tout au plus. Cette année sera pire que la précédente. Sauf peut être pour ceux qui suivent encore Le Joueur de flûte d'Hamelin. J'hésite à faire des prédictions pour cette nouvelle année. Je crois que ce sera une année extrême. Entre nous, je n'ai pas beaucoup d'espoirs sur le futur immédiat. Les transhumanistes ne vont pas lâcher l'affaire comme cela. Macron ou un(e) autre. Une seule chose est certaine, je veux dire par là que c'est un pré-sentiment qui s'est faite certitude en moi avec le temps. Je crois d'ailleurs que nous sommes aujourd'hui très nombreux à ressentir ce sentiment. Celui d'un chaos qui s'approche, d'une grande confusion mondiale. Peut-être provoqué ou d'origine naturelle? Mais c'est certain. La partition qui se joue actuellement va aller en crescendo jusqu'au final. Au vu du degré d'égoïsme de mes congénères. Égoïsme mille fois démontre ces deux dernières années. Je crois qu'il faut se préparer à un final trash. Quoi qu'il en soit, j'ai fait mon choix. Je suis comme cet Allemand aux bras croisé sur la photo. Le joueur de flûte peut bien jouer une musique entraînante, je n'ai pas confiance en lui. Le voyage qu'il me propose ne m’intéresse pas. Et pour tout vous dire, je crois qu'ils les entraînent tous à la rivière pour les noyer. 2022. c'est la croisée des chemins. Ceux qui vont continuer à suivre Le Joueur de flûte d'Hamelin. Mais je maintiens que ce chemin mène à la rivière. Et puis ceux qui envisagent de vivre leurs humanités autrement par un retour vers une certaine simplicité. Voilà, bon, je ne suis pas très doué pour souhaiter la bonne année. J'espère que vous aurez malgré tout apprécié mes vœux.

Commentaires

Articles les plus consultés