Inversion des pôles

 


À l'opposé des masses, les minorités recèlent un charme indicible. Je trouve formidable cet élan de révolte qui grandit dans le monde. Pour ne parler que de la France, même si cet élan semble s'affaiblir actuellement, il ne peut que se réveiller dans l'avenir. Aussi certaines que dans l'avenir, les choses ne vont pas s'arranger. Bien au contraire. Toutefois, soutenir cette contestation ne me prive pas de mon sens critique. L'homme occidental se bat, mais pour de mauvaises raisons. La génération Greta Thunberg est la génération qui consomme le plus depuis le début de l'humanité. Les gilets jaunes courent après leurs pouvoir d'achats. Personne ne sort vraiment dans la rue pour sauvegarder la planète. Nous ne revendiquons que pour préserver nos acquis et éventuellement, en obtenir d'autres. Finalement, ceux qui ont déjà franchi le Rubicon ne sont pas dans la rue. Ils luttent de la meilleure façon qu'ils soient. Ils sont déjà dans un monde de décroissance et ils connaissent le sens du mot renoncement. Le renoncement, les pays de l’hémisphère Nord ne le pourront jamais. À moins d'y être contraint par la force des choses. Je crois que les pôles de cette planète sont en train de s’inverser et qu'il nous faudra retourner bientôt nos planisphères et redonner ces vraies proportions à l'Amérique du Sud, l'Afrique et l'Asie. Nous avons créé une société trop complexe pour qu'elle puisse être sélectionnée par l'évolution. L'évolution a besoin de liberté.


Commentaires

Articles les plus consultés