14.7.21

Sur les bords du lac Walden


Après un aparté d'un an avec le projet millau.tv, je reviens sur mon site original, ma maison. Cette expérience ne fut pas un échec, mais simplement une expérience. Une expérience bénéfique pour moi. Une télé locale sur Millau aujourd'hui est certainement une chose tout à fait possible. Mais je ne suis pas la bonne personne pour faire ça. Il y a deux raisons à cela. J'aime la franchise et je ne sais pas lécher le cul des politiques. En abandonnant le projet du silex sur Millau. Madame la maire de Millau a fait un bras d'honneur à nombre de gens qui avaient voté pour elle. À bientôt 50 ans, elle me confirme définitivement que tous les politiques de ce pays, et certainement des autres, sont des ordures finies non recyclables. Si vous ressentez une certaine aigreur de ma part en lisant ces lignes, vous ne vous trompez pas. Heureusement, le monde de l'image est vaste et je m'en vais maintenant explorer d'autres contrées inconnues. Une télé locale, c'est du partage et il faut bien le reconnaître. Nous ne traversons pas la meilleure des périodes pour cela. L'époque ou Bruno Bentkowski réalisait sur Millau « ma télé, la télé des autres » est révolue depuis longtemps. À petits pas, nous marchons doucement mais sûrement vers un totalitarisme démocratique qui a pour base, la peur de l'autre... La haine de l'autre. Là encore, les politiques ont joué un grand rôle. Les journalistes aussi. Et les réseaux sociaux. Face à cette folie qui s'est emparée de nous tous, qui hier encore, formions une société. Je vais faire comme mon auteur favori. Henry David Thoreau. Je m’éloigne de la ville pour aller dans les bois, rejoindre ma cabane sur les bords du lac Walden. Mon site est pour moi cette maison dans les bois et il faut se perdre sur internet pour le trouver.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire